Comment choisir ses chaussures pour senior ?

Comment choisir ses chaussures pour senior ?

Le style vestimentaire est une composante essentielle de la personnalité. Il intègre un certain nombre d’accessoires de mode dont les chaussures font indéniablement partie.

Acheté sur une base préférentielle, cet accessoire des pieds se décline en plusieurs variétés. Les critères de choix sont relatifs et propres à chaque individu.

Cependant, bien que subjective, il est nécessaire que l’acquisition de cette pièce obéisse à des spécifications propres à certains groupes d’individus.

Par exemple, les seniors appartiennent à une catégorie de gens âgés qui ont une autonomie et une mobilité réduite due au poids de l’âge.

Tout particulièrement, chez cette couche générationnelle, les chaussures doivent être convenablement choisies au regard de certaines considérations.

À cet effet, pour ces majeurs du troisième âge, il est préférable de s’accommoder de bons prototypes en fondant les critères sur la taille, le confort, la sécurité, et même l’esthétique.

Si vous n’êtes pas très familiers avec les accessoires consacrés aux seniors, découvrez toutes les recommandations pour vous équiper de chaussures idéales.

Choisir une taille de chaussure appropriée

Il est une évidence que la pointure est le premier critère de choix d’un soulier. En effet, la chaussure doit correspondre au gabarit du pied et ne devrait être ni trop ouverte ni trop serrée.

Cette recommandation n’est pas qu’un simple conseil de type esthétique. Elle est surtout prodiguée à des fins sanitaires.

Sur le plan apparent, bien qu’une personne du troisième âge ne soit pas forcément encline à une stature très tendancielle, les souliers doivent lui conférer tout au moins un design élégant et forçant le respect.

Pour cette raison, la chaussure doit convenir à son pied afin de faciliter sa marche ou sa démarche. Sur le plan sanitaire, lorsqu’on atteint un certain âge, il devient impérieux d’accorder du prix à sa santé.

Ainsi, un modèle trop ample expose le majeur de troisième âge à des accidents graves notamment une foulure de la cheville, des difficultés constantes à la locomotion et des risques de chute.

De la même façon, des chaussures fermant trop hermétiquement les pieds empêchent une circulation fluide du sang et sont à la base de crampes sévères.

En réalité, une bonne chaussure d’adulte ne doit pas solliciter des efforts physiques intenses comme ceux déployés lors de l’utilisation d’un chausse-pied.

À l’insertion du pied, la pointe des orteils doit pouvoir se mouvoir librement à l’avant sans se recroqueviller. La chaussure est de taille adéquate lorsqu’il est possible d’y passer un doigt à l’arrière du talon.

Choisir une paire de chaussures confortables

Être au top des tendances vestimentaires est bien, mais être à l’aise dans ses chaussons est encore mieux.

Contrairement aux tenues dédiées à la jeunesse, les accessoires des vieilles personnes doivent être plus sobres et destinés à procurer le meilleur des conforts. Dans cette logique, tout est mis en œuvre pour limiter les risques d’accident.

Par exemple, il est préférable de s’accommoder de chaussures protégeant le pied contre les écorchures et le froid. De plus, dans l’idéal, il n’est pas recommandé pour ces personnes fragiles d’enfiler des claquettes qui ne disposent pas d’un fermoir au niveau du talon.

Par ailleurs, le poids du support pour pieds doit être considérablement réduit. Les chaussures doivent être confortables très légères pour éviter les douleurs musculaires liées à une sollicitation trop rude des muscles. Il va sans dire que les talons trop hauts sont à bannir du registre vestimentaire des personnes en âge avancé.

En réalité, ils favorisent une mauvaise circulation sanguine et une déformation de la colonne vertébrale à long terme.

Opter pour une chaussure renforçant la sécurité

chaussures senior

Les accidents moteurs sont légion chez les couches du troisième âge. Ils sont notamment dus à une inadéquation notoire de la semelle choisie au terrain. En effet, le type de semelles peut être un bon conduit permettant d’adapter son pas aux exigences du milieu.

Pour que cette intégration soit possible, il est nécessaire de ressentir la texture du sol. C’est la raison pour laquelle des semelles fines sont une spécification technique très recommandée.

Loin d’être un défaut qualitatif, elles renforcent davantage la sûreté et se révèlent plus accommodées à de nombreuses variétés de terrains. Corrélativement à cette adhérence, les semelles lisses sont plutôt proscrites pour les personnes d’âge canonique, car elles peuvent provoquer des glissades.

Au-delà, certains sites proposent même des modèles de type cranté qui sont appropriés aux espaces glissants. Ces semelles sont antidérapantes et peuvent être aussi transposées aux chaussons.

On peut également opter pour des semelles amovibles. En période d’hiver, il importe d’accorder un réel intérêt à l’armature de sa semelle pour éviter les chutes fatales.

Adopter des chaussures polyvalentes et esthétiques

Il est clairement établi que la marche est une activité physique fortement recommandée aux seniors.

Il est alors préférable d’associer l’utile à l’agréable en se procurant des prototypes passe-partout idéales pour les randonnées et pour les sorties en ville. Une formule très avantageuse est celle des chaussures à semelles compensées. Elles ne sont ni trop hautes ni trop basses et permettent d’éviter les douleurs dorsales.

Lorsque l’esthétique vestimentaire est un facteur de priorité, les modèles de ballerines en divers coloris sont une juste option pour les femmes âgées.

Pour les vieux et vieilles qui ont un budget réduit, des baskets mixtes remplissant les caractéristiques précédemment évoquées peuvent être aussi une alternative idéale pour se rattacher à l’air du moment.

Toutefois, pour des personnes mûres qui présentent une malformation du pied, il est préférable de se faire prescrire des paires à usage thérapeutique.

Close Menu