Hématomes : Comment les traiter efficacement ?

Hématomes : Comment les traiter efficacement ?

Au quotidien, il arrive fréquemment que l’on se cogne ou que l’on percute un objet sur notre chemin. Avec l’âge, l’attention peut diminuer, et ce genre d’incident arrive encore plus fréquemment.

Généralement, ces coups provoquent de petits hématomes douloureux sur la zone touchée. Ils se caractérisent par une petite bosse à la surface de l’épiderme, ainsi qu’une lésion bleutée. Dans le langage courant, on les surnomme simplement « bleus » et on se soucie peu de leur présence. Pourtant, certains peuvent être extrêmement handicapants. Il vaut mieux donc apprendre à les traiter efficacement pour vivre plus sereinement au quotidien. Alors, faisons un tour des causes et solutions des hématomes au cours de cet article.

Qu’est-ce qu’un hématome ?

Les hématomes sont un peu différents des ecchymoses. Ces deux affections sont des lésions cutanées que l’on appelle « bleu » dans le langage familier. En général, on ne fait pas la distinction entre ces deux types de problèmes. Dans les deux cas, il s’agit en effet d’une fuite de sang dans les tissus, suite à un choc au niveau des vaisseaux sanguins.

L’ecchymose est un épanchement de sang, une petite tâche à la surface de l’épiderme, qui ne gonfle presque pas. On le reconnaît facilement par sa couleur bleutée, qui peut tirer sur le vert ou le jaunâtre. En revanche, un hématome se caractérise par un gonflement de la zone touchée. Une petite bosse plus volumineuse se crée alors sur la peau. Elle devient alors rapidement bleue en raison de la présence de sang.

Mais ces deux types de lésions apparaissent plus souvent sur les bras et les jambes, soit les membres les plus mobiles du corps. Elles disparaissent généralement en trois ou quatre semaines. Néanmoins, on peut accélérer leur guérison en apprenant à les traiter de manière efficace. Il existe, en effet, de nombreux produits adaptés. Notamment on peut noter que la bromélaïne réduit les hématomes, mais ce n’est pas tout, et nous allons vous en parler un peu plus loin.

Quelles sont les causes des hématomes ?

Dans l’imaginaire collectif, un hématome ou « bleu » est nécessairement dû à un choc. Qu’il s’agisse d’un choc violent, intense, ou de petits chocs à répétitions, l’apparition d’une bosse bleutée témoigne forcément d’un coup à la surface de la peau. Dans ces cas-ci, le choc subi par la peau endommage des vaisseaux sanguins dans la zone touchée. De ce fait, le sang fuit rapidement dans les tissus et crée un gonflement ainsi qu’une tâche bleutée, ou tout simplement une ecchymose.

Toutefois, d’autres facteurs peuvent aggraver directement les risques d’hématomes. On pense notamment aux pathologies qui affectent la coagulation du sang. L’anémie, l’hémophilie et l’insuffisance hépatique sont d’ailleurs des facteurs de risque. De la même manière, certains médicaments anticoagulants peuvent aisément créer des « bleus ». Une piqûre ou prise de sang peut aussi provoquer des hématomes en déchirant un vaisseau sanguin. Et, aussi étonnant que cela puisse sembler, une exposition trop longue au soleil peut aussi favoriser la vulnérabilité de ceux-ci, et provoquer de petits hématomes.

De plus, certaines personnes sont plus touchées par les hématomes que d’autres. En effet, les seniors ont plus de chances de développer des petites bosses bleutées ou des ecchymoses. Avec l’âge, la peau est plus fine, et les vaisseaux sanguins deviennent plus fragiles. Ainsi, les hématomes se développent plus facilement chez les aînés. Chez les femmes, la peau est également plus fine et les vaisseaux sont fragilisés par les œstrogènes. Elles risquent donc de voir apparaître plus d’hématomes et d’ecchymoses que les hommes.

Comment soigner les hématomes ?

La première chose à faire lorsque l’on voit apparaître un hématome, c’est de mettre une poche de glace dessus. Le froid va permettre de diminuer la douleur, tout en évitant que l’hématome ne se répande plus. De ce fait, il vaut mieux éviter la chaleur pour traiter ce type d’affection, car elle favoriserait leur extension.

Toutefois, si la douleur ne diminue pas ou que l’on souhaite guérir l’hématome plus vite, on peut se procurer des traitements efficaces en pharmacie. Comme il s’agit d’une affection peu grave, on peut notamment choisir de se tourner vers des solutions naturelles.

L’arnica, la référence pour soigner les bleus

L’arnica des montagnes est une plante herbacée que l’on trouve principalement en montagne. Elle est extrêmement réputée en phytothérapie pour ses vertus d’antidouleur. Elle est également redoutable dans le traitement des hématomes. L’arnica réduit notamment leur extension tout en arrêtant la douleur. On peut la trouver sous forme de gélules à faire fondre sous la langue. Mais elle sera d’autant plus efficiente sous forme de crème que l’on peut appliquer sur la zone touchée.

La bromélaïne, un redoutable allié contre les contusions

Issue de l’ananas, la bromélaïne n’a commencé à éveiller l’attention des scientifiques que dans les années 1960. Pourtant, de nombreuses coutumes l’utilisaient depuis de nombreux siècles pour soigner différentes affections. De nos jours, on a pu éprouver son efficacité dans le traitement de différentes contusions et blessures musculaires. Elle aurait notamment de nombreuses propriétés anti-inflammatoires. Mais elle est surtout très efficace pour réduire la douleur causée par les hématomes et éviter leur évolution.

L’hélicryse italienne contre les hématomes

Aussi connue sous le nom d’Immortelle, cette plante à fleurs est un peu plus coûteuse que les précédentes. Toutefois, ses vertus sont aussi variées qu’intéressantes. L’huile essentielle d’hélicryse est souvent utilisée dans le traitement des plaies, des fractures et des entorses. Néanmoins, elle est bien plus efficace pour traiter des affections cutanées. Appliquée sur un hématome, elle réduira immédiatement la douleur et commencera à cicatriser les vaisseaux sanguins endommagés. Elle est donc un remède très efficace contre les bleus !

En conclusion

La meilleure manière d’éviter les bleus est évidemment de porter une plus grande attention à notre environnement pour réduire les risques de chocs. On peut aussi essayer d’aménager notre espace personnel pour diminuer les chances de se cogner dans un meuble, par exemple.

Néanmoins, on ne pourra jamais réduire entièrement les risques d’hématomes. Mais apprendre à les soigner efficacement permet de les rendre moins handicapants au quotidien, et surtout, d’éviter qu’ils ne se développent !

Fermer le menu